Transition citoyenne

Territoires en liens est une initiative locale de transition qui participe au mouvement de la Transition Citoyenne

Collectif pour une transition citoyenne

logoNEFEt si vous changiez de banque pour donner un sens à votre épargne ?

Collecter l’épargne, octroyer des crédits pour soutenir la création et le développement d’activités professionnelles et associatives à des fins d’utilité sociale et environnementale. La Nef est une coopérative de finances solidaires qui compte aujourd’hui 33 000 sociétaires qui ont choisi d’exercer leur responsabilité sur leur argent en déposant leur épargne ou en souscrivant un prêt auprès de la Nef. Depuis sa création en 1988, elle exerce une double activité de collecte d’épargne et d’octroi de crédit dans le cadre d’un agrément de la Banque de France.
www.lanef.com

logoEnercoopEt si vous choisissiez un fournisseur d’électricité 100% renouvelable ?

Enercoop est seul fournisseur d’électricité, en France à s’approvisionner directement et à 100% auprès de producteurs d’énergie renouvelable (solaire, éolien, hydraulique et biogaz). Il est également le seul sous forme coopérative : sa gouvernance est participative et ses bénéfices sont réinvestis dans les énergies renouvelables. Reconnu d’utilité sociale et d’intérêt collectif, Enercoop est également agréé par l’État comme Entreprise solidaire.
www.enercoop.fr

logoEPEt si, avec vos voisins, vous décidiez de produire votre propre énergie ?

Accompagner et financer des projets locaux et citoyens de production d’énergie renouvelable et de maîtrise de l’énergie. Permettre à chacun(e) de choisir, de se réapproprier et de gérer les modes de production et de consommation de l’énergie, par l’émergence dans les territoires de projets maîtrisés par les citoyens eux-mêmes. Les acteurs de référence des énergies renouvelables et de la finance éthique et solidaire vous accompagnent dans vos projets.
www.energie-partagee.org

 

logoCfeEt si la finance était au service de l’économie éthique et solidaire ?

Faciliter la concrétisation de projets en partenariat avec des mouvements citoyens. Gérer la foncière Terre de Liens et les fonds Énergie Partagée. Investir dans l’insertion professionnelle et l’habitat écologique. La Coopérative de finance éthique (Cfé) est un laboratoire de recherche sur la finance éthique et la transition citoyenne, issu du mouvement Nef. Elle est notamment investie dans la Coopérative européenne de finance citoyenne TAMA et contribue désormais à coordonner les activités du Collectif pour une Transition Citoyenne.

logo-tdlEt si vous faisiez pousser des fermes ?

Accompagner les paysans pour leur accès à la terre. Informer et rassembler le public pour enrayer la disparition des terres agricoles et permettre de nouvelles installations paysannes. Permettre aux citoyens de placer leur épargne pour acheter des fermes et les louer à des paysans pour une agriculture de proximité, biologique et à taille humaine. Terre de Liens a une entreprise d’investissement solidaire, La foncière, et une fondation, habilitée à recevoir des legs et donations de fermes. Rejoignez le groupe local !
www.terredeliens.org

logoBiocoop

Et si vous mangiez bio et équitable ?

Proposer des produits biologiques issus du commerce équitable. Fédérer les salariés, consommateurs, producteurs et partenaires autour de la transparence et de l’équité des relations commerciales, de la qualité des produits et de la participation des consom’acteurs. Le réseau des coopératives Biocoop (salariés, consommateurs, producteurs et partenaires) rassemble plus de 340 magasins autour d’un objectif commun : le développement de l’agriculture biologique dans un esprit d’équité et de coopération. 
www.biocoop.fr

logoBCAEt si vous défendiez une agriculture respectueuse de l’humain et de la nature ?

Agir en faveur d’une agriculture biologique locale et équitable. Encourager des systèmes d’échanges garantissant, du producteur au consommateur, des pratiques agricoles et entrepreneuriales respectueuses de l’Homme et de l’environnement. Sensibiliser les citoyens à l’importance de leurs choix de consommation. L’association Bio Consom’acteurs interpelle aussi les élus !
www.bioconsomacteurs.org

logoMiramapEt si vous mangiez bio tout en soutenant les agriculteurs paysans ?

Un lien direct entre le producteur et le consommateur, sans intermédiaire. Des paniers d’aliments frais, de saison, souvent biologiques et de variétés anciennes. Un prix équitable en fonction des coûts de production (et non pas au poids) et garanti sur toute une saison de production. Les AMAP sont des associations pour le maintien d’une agriculture paysanne. Le mouvement Inter-Régional des Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne rassemble les réseaux régionaux ou départementaux des AMAP, les AMAP, leurs producteurs et leurs consommateurs autour des valeurs communes afin de mutualiser les expériences et les pratiques et d’assurer la représentation et la mise en valeur des AMAP au niveau national.
www.miramap.org

logoCocagneEt si vous mangiez bio en aidant des personnes en difficulté à s’insérer et trouver un travail ?

Offrir un contrat à durée déterminée d’insertion et un accompagnement socioprofessionnel à des personnes en situation précaire. Proposer des paniers de légumes biologiques aux 20 000 familles adhérentes. Réseau Cocagne, c’est 4 000 jardiniers, 700 encadrants et 120 exploitations maraîchères biologiques et 1 500 bénévoles ! 
www.reseaucocagne.asso.fr

logoAmisdelaTerreEt si vous vous investissiez pour plus de biodiversité, de démocratie et de justice sociale ?

Préserver la diversité écologique, sociale et culturelle. Accroître la participation de la société civile dans les décisions collectives pour plus de justice, d’égalité des chances et un meilleur accès aux ressources. La fédération des Amis de la Terre France est pré- sente dans 72 pays et compte plus de 5 000 groupes locaux. La fédération des Amis de la Terre France est une association de protection de l’Homme et de l’environnement, de loi 1901 et agréée pour la protection de l’environnement. Elle est indépendante de tout pouvoir économique, politique et religieux.
www.amisdelaterre.org

logoColibrisEt si chacun acceptait de faire sa part ?

Créé en 2007 sous l’impulsion de Pierre Rabhi, Colibris a pour mission d’Inspirer, Relier et Soutenir tous ceux qui participent à construire un nouveau projet de société. Les Colibris mènent actuellement leur(R)évolution, qui a pour objectifs de reprendre le pouvoir sur l’économie, l’agriculture, l’éducation, la démocratie, l’énergie, etc.
www.colibris-lemouvement.org

logoAttacEt si l’économie et la démocratie était au service de l’humain et non de la finance ?

Mobiliser contre l’hégémonie de la finance et la marchandisation du monde. Construire une démocratie active. Inciter les citoyens à prendre le pouvoir sur leur vie. L’Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne, Attac France, c’est près de 10 000 membres et plus de 150 comités locaux. Ce mouvement d’éducation populaire, tourné vers l’action, vise à la reconquête des espaces perdus par la démocratie au profit de la sphère financière. 
www.france.attac.org

logoPlanEssseEt si vous répandiez la nouvelle qu’un autre monde existe déjà ?

Interpeler et convaincre les citoyens qu’un autre monde est possible et existe déjà. Editer un mensuel national, sans publicité et diffusé par des citoyens volontaires auprès de leur entourage. Le Plan pour une Economie sociale, solidaire et écologique édite le mensuel L’âge de faire, journal national sans publicité, vendu au prix de revient (0,20 €) par 10 000 citoyens volontaires. Il interpelle peu à peu le grand public, convainc les citoyens par l’éducation populaire qu’un autre monde est non seulement possible mais qu’il existe déjà. 
www.le-plan-esse.org

Et si votre consommation offrait aux producteurs un niveau de vie décent ?

Offrir des produits 100% équitables en veillant à la juste rétribution des producteurs, le respect des droits humains et la préservation de la planète. Former les citoyens à s’engager pour un monde plus équitable, au nord comme au sud.

Et si vous informiez pour devenir acteur du changement ?

Développer des pôles territoriaux de coopération économique plutôt que de compétitivité. Favoriser des circuits courts, économiques et solidaires. Réguler et orienter les banques et la finance vers l’économie locale et solidaire. Promouvoir une transition énergétique citoyenne. Le Labo de l’Économie sociale et solidaire est un laboratoire d’idées.

logoTTFEt si vous mettiez en place localement des solutions fondées sur une vision positive de l’avenir ?

Réduire individuellement et collectivement, la consommation d’énergie d’origine fossile et nos émissions de CO2. Mettre en place des actions concrètes. Renforcer la résilience de nos territoires, leur capacité à absorber les chocs à venir, par une relocalisation de l’économie (alimentation, énergie…). Renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l’ensemble des acteurs du territoire. Acquérir les compétences nécessaires au renforcement de notre autonomie.

Et si nous étions le changement que nous souhaitons voir pour le monde ?

Incitons les collectivités locales (citoyens d’un territoire – village, commune, ville ou quartier) à prendre conscience des profondes conséquences du dérèglement climatique, des l’épuisement des matières premières, de la perturbation des cycles du carbone et de l’azote, du bétonnage des sols ! 

Préparons-nous en mettant en place des solutions durables adaptées aux ressources et enjeux locaux.

Des citoyens de tous continents imaginent localement une vie future sobre en énergie et enthousiasmante. Ils sensibilisent les gens aux mutations en cours, organisent des activités conviviales favorisant l’autonomie locale et la solidarité, et accompagnent en douceur ce changement de mentalités et comportements.
www.transitionfrance.fr

Déclaration commune du collectif pour une Transition Citoyenne

_______

Face à une crise systémique (écologique, économique, sociale,…) chaque jour plus profonde, un mouvement est en marche qui, partout, réinvente nos façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous nourrir, de nous déplacer, d’éduquer nos enfants…

Des centaines de milliers de personnes construisent des alternatives au modèle actuel qui déstructure le tissu social, financiarise tous les aspects de nos vies, pille les ressources naturelles et encourage un consumérisme et une croissance matérielle forcenés.

Des organismes financiers d’un genre nouveau remettent l’économie au service du bien-être humain et non de l’enrichissement matériel d’une minorité.

Des entreprises, des citoyen(ne)s, des élu(e)s donnent la priorité à une économie réelle, sociale, solidaire, ancrée dans les territoires et les communautés humaines, ouverte aux solidarités internationales et à la diversité des peuples de la terre. Ils construisent une économie circulaire, intelligente, participant à la régénération des écosystèmes.

Des citoyen(e)s, ingénieurs, acteurs associatifs, collectivités, scénarisent une transition énergétique pour progressivement abandonner les énergies fossiles et fissiles et développer un bouquet d’énergies renouvelables. Ils proposent des trajectoires afin d’engager un véritable effort de sobriété et d’efficacité énergétique.

Des fournisseurs d’énergie proposent une électricité 100% renouvelable, rapprochent les producteurs et les consommateurs au sein de circuits courts, permettant ainsi la réappropriation citoyenne de l’énergie.

Des paysans, des agronomes développent une agriculture capable de nous nourrir sans pétrole et sans intrants chimiques, fondée sur un haut savoir agronomique, la connaissance des processus naturels, une grande diversité de semences et de variétés, librement reproductibles.

Des producteurs associés à des citoyens, des élus locaux, réimplantent une agriculture vivrière dans chaque territoire (rural, péri-urbain ou urbain), afin d’assurer sécurité, salubrité et autonomie alimentaire pour tous.

Des démarches pédagogiques nouvelles se montent, proposant à nos enfants une éducation basée sur la coopération, la complémentarité, la connaissance de soi, des autres et de la nature. Une éducation leur prodiguant les savoirs, savoir-être et connaissances dont ils auront besoin pour s’épanouir et relever les défis du XXIème siècle.

Des processus d’approfondissement de la démocratie sont conduits, facilitant la participation directe des citoyens aux décisions qui les concernent, dans la cité et dans l’entreprise, instaurant une véritable coopération entre les élu-e-s et les autres citoyen(ne)s. Inventant les institutions nouvelles qui permettent à chacun-e de peser dans le sens de la transition à laquelle nous aspirons.

Nous, organisations qui œuvrons, chacune dans notre domaine, à cette transition écologique sociale et humaine, croyons qu’il est temps d’amplifier ce mouvement et de lui donner la puissance nécessaire à un profond changement de société.

Afin d’encourager cette dynamique, nous créons aujourd’hui, le Collectif pour une Transition Citoyenne. Montrant ainsi qu’il est indispensable d’unir nos forces, de coopérer et de sortir des logiques de chapelles. Nous entendons ainsi rassembler nos compétences, nos ressources, nos réseaux afin d’optimiser l’impact de nos actions individuelles et collectives. Nous relier pour nous soutenir mutuellement.

Nous invitons aujourd’hui toutes celles et tous ceux qui souhaitent participer à ce grand projet d’une transformation non violente de notre société, à nous rejoindre en s’impliquant dans une ou plusieurs de nos structures.

Plus que jamais nous croyons indispensable « d’être ce changement que nous voulons pour le monde », individuellement et collectivement. De préférer dans nos vies une forme de sobriété heureuse à l’ébriété consumériste. La coopération à la compétition. L’altruisme à l’égoïsme. N’attendons pas le changement. Prenons notre avenir en main, maintenant. Ces initiatives pionnières, ont fait leurs preuves. Si nous le voulons, elles pourront construire en quelques décennies, une société radicalement nouvelle, partout sur la planète.